Skip to main content

Le monde de Marco

Action au Canyon Swing des gorges du glacier, détente à la piscine couverte avec vue sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau. Rien d’étonnant à ce que Marco Kühne dise: «Je reviendrai».

Le plein de découvertes en peu de temps

Quasiment impossible de faire plus. Originaire de Halten près de Soleure, Marco Kühne, 40 ans, a fait connaissance avec les 1001 facettes de la Région de la Jungfrau au cours d’une semaine de découverte gagné.  Au Tipidorf de Meiringen, il s’est essayé au tir à l’arc. Dans les gorges de l’Aar – puis aux chutes du Trümmelbach et dans la Vallée de Lauterbrunnen – il a pu ressentir l’eau et sa puissance comme jamais d’aussi près. À l’auberge de jeunesse de Grindelwald, il a passé la nuit dans la Ruche, sous le ciel étoilé. Au Canyon Swing, le saut dans les gorges du glacier lui a fait refaire le plein d’adrénaline. Pour se détendre, Marco s’est accordé une fondue tirée du sac – avec vue sur les chutes du Staubbach. À l’hôtel Eiger de Mürren, il a aussi profité d’une oasis de bien-être avant de repartir à l’aventure sur le mur d’escalade.  Notre fan de découvertes Marco Kühne a vécu tout cela, et bien plus encore.

«Indescriptible» et «sensationnel»

«Un site superbe, une vue sublime.» Ravi dès la visite du Tipidorf de Meiringen, Marco Kühne ne peut garder le silence. «Je crois que c’est mon truc», lâche-t-il en regardant le site de tir à l’arc et à l’arbalète, osant même la comparaison à des archers de légende tels que Robin des Bois et Guillaume Tell – pour se rétracter juste après les premiers tirs en se cherchant des prétextes:  «Bon OK, c’était peut-être un peu exagéré. Mais les cibles pourraient être un peu plus grosses.» Dans les gorges de l’Aar et la Vallée de Lauterbrunnen (la vallée aux 72 cascades), Marco Kühne ne peut pas faire beaucoup d’erreurs. «Ici, on ressent littéralement la force de l’eau. C’est super impressionnant.» Quant aux chutes du Trümmelbach, voici ce qu’il en dit: «Tu peux t’approcher des cascades comme presque nulle part ailleurs. Je n’avais encore jamais vécu ça.» Autant d’aventures, ça fatigue. «Ceux qui aiment le spectacle, comme moi, y trouvent leur compte même la nuit.» Sitôt dit, sitôt fait. Dans la ruche de l’auberge de jeunesse de Grindelwald, Marco Kühne peut s’endormir les yeux rivés sur les étoiles.

«Tu peux t’approcher des cascades comme presque nulle part ailleurs. Je n’avais encore jamais vécu ça.» - Marco

«C’était vraiment incroyable, j’en ai même encore les mains qui tremblent un peu. L’adrénaline à l’état pur.» C’est ce qu’a déclaré Marco Kühne après son saut dans les gorges du glacier de Grindelwald. Devant le Canyon Swing, il clamait encore haut et fort: «Un truc uniquement pour les courageux, comme moi.». Devant le mur d’escalade de Mürren, il n’était pas si enclin à la plaisanterie. «Je mentirais vraiment si je disais que je ne suis pas stressé.» Un grand soulagement une fois cette épreuve passée. «Ça y est! Sensationnel!» Le bilan est à peu près le même lorsqu’il passe sa semaine en revue: «C’était cool, je reviendrai. C’est vrai que j’ai vu énormément de choses en très peu de temps, mais je suis encore loin d’avoir fait le tour.»

Marcos monde sur les médias sociaux