Skip to main content

Le monde de Rebecca et Carolin

Une nuit à l’hôtel de montagne du Faulhorn, une via ferrata, le Jungfraujoch et bien plus encore. Rebecca et Carolin ne sont pas près d’oublier cette semaine.

De la vallée des 72 cascades au Jungfraujoch

«C’est ma mère qui m’a fait découvrir le concours», explique Rebecca. Et tant mieux. Cela a permis à la jeune femme de 24 ans, originaire du canton Schwyz, de remporter le premier prix: une semaine de vacances dans son monde. Qui plus est avec une personne de son choix. «Pour moi, il a tout de suite été clair que j’emmènerais ma meilleure amie.» C’est ainsi qu’en compagnie de Carolin (25 ans) du canton Saint-Gall, elle passe huit jours inoubliables dans la Région de la Jungfrau. La semaine commence tranquillement, avec une promenade dans la Vallée de Lauterbrunnen, le long des chutes du Staubbach – la plus grande chute d’eau libre de Suisse – et une visite des chutes du Trümmelbach, considérées comme les plus grandes chutes d’eau souterraines d’Europe. Ensuite vient la promenade sur le balcon du téléphérique de Wengen-Männlichen. Les jours suivants, l’aventure devient cependant plus physique. Elles font le plein d’adrénaline sur le First Glider avant de partir pour une randonnée jusqu’au Faulhorn via Bachalpsee. Le coucher de soleil compense les efforts fournis. Après avoir passé la nuit dans l’hôtel de montagne, elles retournent à Grindelwald via Bussalp à bord de l’Eiger Express pour regagner la via ferrata de Rotstock. Rebecca et Carolin devront encore faire un effort sur la piste de la Pfingstegg, avant que la visite du Jungfraujoch ne vienne couronner le tout.

«La Région de la Jungfrau propose des activités super variées»

«La vue était magnifique» et «incroyablement diversifiée» – c’est ce qui revient souvent lorsque Rebecca et Carolin racontent leur semaine dans la Région de la Jungfrau. «Où qu’on soit, la vue est toujours magnifique», se souvient Carolin. Et Rebecca d’ajouter: «Nous aimons la variété, alors autant dire que dans la Région de la Jungfrau, nous avons été servies.» Les deux meilleures amies aiment les excursions actives, et organisent donc leur programme en conséquence, avec une via ferrata, un trailer et une randonnée vers le Faulhorn. Pour Carolin, ce dernier est le point fort de la semaine. «On est passées devant le Bachalpsee et une fois en haut, l’hôtel nous a accueillies très chaleureusement; la vue sur la mer de brouillard, le coucher de soleil – trop impressionnant.» La nuit à 2671 m d’altitude restera aussi gravée dans leur mémoire.

«Le coucher de soleil sur le Faulhorn – hallucinant» - Carolin

Le lendemain matin, Rebecca et Carolin ressentent la fatigue de la veille, mais la prochaine activité sportive est déjà à l’ordre du jour. Une via ferrata, et pas n’importe laquelle: sur le chemin du sommet du Rotstock, les deux amies peuvent escalader une partie de la fameuse face nord de l’Eiger avec un guide de montagne – à l’aide d’échelles et de câbles métalliques fixes. «C’était le meilleur moment pour moi», s’exclame Rebecca. Carolin, qui fait sa première via ferrata, mais certainement pas la dernière, ne tarit pas d’éloges: «L’échange avec le guide de montagne, ses histoires, c’était super intéressant.» Après la via ferrata, le trailer: au programme du lendemain, une brève montée, mais raide, de Grindelwald à Pfingstegg. En guise de récompense, un tour sur la piste de luge les attend avant de retourner dans la vallée. Mais juste le temps de se changer, car une table est réservée au restaurant des glaciers, sur le Jungfraujoch pour le déjeuner. «Cela fait un moment qu’il figure sur notre liste de choses à faire», confesse Rebecca. «Un autre temps fort», confirment les deux copines tandis qu’elles promènent leurs regards sur le glacier d’Aletsch. Un dernier moment fort avant la fin de la semaine. Mais Rebecca et Carolin préparent déjà leur prochaine visite. Elles ont pu rayer certaines choses de leur liste de choses à faire, mais de nouvelles activités s'y sont ajoutées, comme la via ferrata Mürren ou la Glecksteinhütte. «Nous ne connaissons aucune autre région de Suisse où l’on peut vivre autant d’aventure.»

Le monde de Rebecca & Carolins sur les médias sociaux